Le parc

POURQUOI ?

La réalisation de ce parc, a pour but de promouvoir la connaissance de l’arbre dans toute sa splendeur. L’intérêt de cette collection a également pour but de présenter des espèces exceptionnelles et peu communes aux clients. Nous souhaitons leur apporter une connaissance plus élargie de l’arbre et garantir un conseil précieux quant au choix de l’essence qui devra être installée dans le futur jardin. Des outils indispensables pour embellir les jardins des particuliers tout en conservant la base des essences locales…

QUOI ?

Parmi ces espèces moins utilisées et des cultivars qui ont fait leurs preuves, nous souhaitons faire une sélection d’arbres appropriés (en termes de forme et de couleur du feuillage, par exemple) pour chaque projet vert et compatible avec notre terrain de l’Occitanie. Notre entreprise s’attelle à décrypter le site du client (analyse des sols, exposition, vent…), afin d’y apporter les transformations et le renouveau nécessaires, tout en respectant le patrimoine existant et les souhaits du client. Pour cela, nous souhaitons proposer un choix important de chênes (60 variétés), l’arbre emblématique de la Gascogne. Venez découvrir une collection exceptionnelle de sujets venus du monde entier, parmi quelques autres espèces (tilleuls, érables…).

VOTRE VISITE

Les Jardins du Gers proposera des visites, à bord d’une voiturette électrique qui amènera les clients dans le parc à la découverte des arbres afin de leur faire une présentation des divers sujets dans un confort appréciable.

Posez-nous toutes vos questions

Vous souhaitez en savoir plus sur nos prestations comme sur nos tarifs ? Vous désirez prendre un rendez-vous afin de discuter de votre projet en détail ? N’attendez plus et contactez-nous au 06.14.86.16.46 ou bien par écrit, via le formulaire de contact en ligne.

Intérêt touristique à terme de la création de ce parc

La création de ce jardin destiné à la visite avec pour thème principal, les ARBRES, extraordinaires acteurs de la nature.

Cet Arboretum, outre son intérêt touristique prévu dans 2 ans pourra être examiné comme attractivité du territoire.

Mais il a un autre intérêt plus innovant et actuel qui rentre dans la compétence « environnement aménagement du territoire » et conforme aux objectifs de la région Occitanie.

Il s’intègre me semble-t-il complètement dans le plan «  arbre et carbone vivant de la Région » qui veut impulser une économie vertueuse autour de l’arbre et soutenir la plantation d’arbres.

Ce plan fait partie de la stratégie régionale pour la biodiversité adopté le 5 mars 2020 par la Région qui veut inciter un réel changement dans nos manières de penser, agir, produire et consommer.

Ainsi les premières plantations effectuées depuis plus d’un an sont une vitrine pour les  clients de mon entreprise de paysagiste pour tenter d’orienter les choix de végétaux vers des essences locales et résistantes aux impératifs climatiques

mais ce parc, ouvert à la visite du public, sera outre :

– un domaine pour la découverte des arbres et de toute leur beauté

– un outil de connaissance (fiches documentaires détaillées sur les essences présentées).

– un outil d’éducation : Il sera accessible à tout public, jeunes générations (via établissements enseignements) et moins jeunes ( des voitures électriques seront proposées).

Notre connaissance de l’arbre est loin d’être complète, le parc pourra constituer un laboratoire de recherche et d’expérimentation quant à l’adaptabilité de certaines espèces moins connues de nos régions.

Les Chênes

Cette collection de chênes est riche actuellement d’environ de 61 variétés. Ces chênes ont diverses origines : européenne, asiatique ou encore américaine. Chaque variétés à ses particularités, ses exigences notamment vis à vis du sol. Nous pouvons distinguer les chênes à petit développement, à développement modéré et à grand développement. Parmi tous ces chênes, on distingue également les feuillages semi-persistants (qui garde une partie de ses feuilles l’hiver), les persistants (qui gardent ses feuilles toutes l’années), les sub-persistants (les feuilles tombent lorsque les nouvelles arrivent au printemps), les marcescents (qui garde ses feuilles mortes accrochées à l’arbre tous l’hiver) ou encore les caducs (qui perd ses feuilles à l’automne), persistant à semi-persistant suivant les régions, semi-persistant à caduc suivant les régions.